Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
roman l'élément119.overblog.com

Comment j’ai choisi la couverture de L’élément 119

14 Avril 2014 , Rédigé par Cara Vitto Publié dans #Les coulisses

Comment j’ai choisi la couverture de L’élément 119

Pour la première couverture de L’élément 119, j’ai utilisé une peinture que j’avais moi-même réalisée. Au moins, j’étais sûre de ne pas avoir de souci avec les droits d’auteur !

Puis, un jour, j’ai lu un article sur les mécanismes d’achat de livres : tout se joue en 12 secondes en fonction de la première et de la quatrième de couverture. Le visuel est donc primordial. Je le savais, évidemment, mais je trouvais ma première de couverture très sympa puisque c’était moi qui l’avais créée !

Le même jour, j’ai lu un autre article signé d’un éditeur qui prétendait reconnaître en une seconde une couverture réalisée par un professionnel d’une couverture amateur….

Ce jour-là, je suis allée voir mon roman qui, par chance et par hasard, était bien classé dans la nomenclature Amazon. Ça m’a sauté aux yeux : la couverture était sympa pour moi, mais ne faisait pas le poids à côté des livres proposés par des éditeurs professionnels…il fallait que j’agisse !

Le hasard fait décidément bien les choses, car peu de temps après, j’ai découvert la société Kouvertures.com grâce à un article sur Idboox ==> Voir l'article ICI

Au début, je pensais conserver la photo de ma première couverture, car je voulais uniquement améliorer la disposition du titre et du nom d’auteur. Et oui, on ne se sépare pas aussi facilement de sa création !

Comment j’ai choisi la couverture de L’élément 119

Mais David Forrest, le créateur de Kouvertures.com, a l’intelligence de proposer trois visuels en fonctions des indications qu’il demande à l’auteur (résumé, mots clés, des exemples de couvertures que l’auteur aime, etc…). Il a donc fallu choisir entre trois visuels très intéressants :

La couverture n° 1, David a utilisé ma peinture qui fait une belle texture de fond une fois recadrée. Pour accentuer le côté "organique", chargé de vécu, il a utilisé une police de texte qu’il a vieillie, salie et légèrement ombrée pour qu'elle se détache un peu plus du fond. En tiers inférieur d'image, il a ajouté en incrustation un dégradé bleu nuit, qui évoque subtilement la mer.

Pour la couverture 2 : il a réalisé un visuel plus graphique, plus chargé d'indices sur l'histoire. On voit la plateforme pétrolière, la police de texte est striée pour faire écho aux sillons du sonar (indications que je lui avais fournies dans le résumé). En bas de couverture, l'arrondi rappelle la mystérieuse sphère immergée.

Pour la couverture 3, David est resté dans le thème de la mer, du secret submergé, avec un rappel de l'Afrique ancestrale, grâce au masque africain qu'on devine sous l'eau et qui joue également avec le sentiment de folie. Le fond très monochromatique et les polices de titre et de nom d'auteur sont plus génériques. Il s’est aussi inspiré des couvertures de Robin Cook que je lui avais transmises et que je trouvais correspondre au style de L’élément 119.

Le choix a été très difficile. J’ai posé la question sur les réseaux sociaux et le résultat a été assez net en ce qui concerne le troisième visuel qui n’a remporté que 14% d’adhésion. Par contre, j’ai eu le même nombre de votes entre la 1 et la 2, avec les indications suivantes : la 1 ressortait comme plus nette, plus professionnelle et la 2 collait davantage avec l’histoire du livre, mais ne plaisait pas à cause des rayures sur le titre.

Comment j’ai choisi la couverture de L’élément 119

Je trouvais la couverture n° 1 très belle, mais après réflexions, il fallait bien admettre que le visuel n°2 correspondait mieux au livre…Et voilà comment j’ai choisi la couverture de L’élément 119 !

Reste à savoir si cette couverture dopera mes ventes….mystère, mystère ! La suite au prochain numéro !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Michelenfiction 08/04/2016 01:28

Quel chance d’avoir croisé sur mon chemin d’auteur, Kouvertures,com
Quel professionnalisme ! Dès le choix des trois prototypes de couverture le géant de l’exigence vacille de surprise puis tombe. David l’a abattu.

delbos 15/04/2014 21:11

j'aime bien la plateforme dans l'ombre - très jolie cette présentation - très bonne idée.

cath 15/04/2014 19:46

je préfère, cela fait plus "polar"…et moins "abstrait